Grey's Anatomy

Forum RPG Grey's Anatomy
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fin d'une journée arrassante...

Aller en bas 
AuteurMessage
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Fin d'une journée arrassante...   Sam 11 Aoû - 0:07

Julianne venait de quitter les vestiaires où elle s’était changée. Un jean simple de couleur noir, une chemise blanche sur laquelle elle avait enfilé un pull en col en V gris. Un sautoir discret décorait joliment son cou. Julianne enfila sa veste en parcourant le couloir. Elle évita de justesse un groupe d’internes et d’infirmiers qui poussaient un chariot de réa à toute allure. Elle passa sa main dans ses cheveux bouclés afin de les sortir de sa veste. La jeune femme était vannée. Elle venait de passer la plus grande partie de la journée à veiller sa petite patiente. Le Dr Shepherd avait été très compréhensif. C’était un homme chaleureux et même s’il avait un peu du tendance à faire le Dom Juan, il avait un bon fond. De plus c’était un excellent chirurgien. Il avait mené l’opération à sa place. Elle avait eu l’impression d’être revenue à sa première année d’internat, alors qu’elle restait en retrait dans les salles d’opérations pour observer les titulaires qui maniaient les bistouris à sa manière aujourd’hui.

C’est donc exténuée que la chirurgienne passa les grandes portes vitrées de l’entrée de l’hôpital. Son sac accroché à son épaule, elle l’ouvrit et fouilla à l’intérieur pour trouver les clés de sa voiture. Elle chercha également ses lunettes pendant un petit moment jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’elle les avait sur le nez. Effectivement, elle était très fatiguée. La petite fille allait un peu mieux et ses chances de s’en sortir avaient considérablement augmenté. Un poids en moins sur le cœur de la jeune femme mais ce n’était pas pour autant qu’elle se sentait mieux. Maintenant qu’elle n’avait plus à penser à la petite Lily-Ann, son esprit était pris par autre chose. Elle n’avait pas vraiment eu le temps de repenser à Andréa pendant la journée, mais au moment où elle avait passé les portes de l’hôpital, un détail qui l’avait déjà marqué plus tôt dans la journée lui revint en mémoire. Julianne ne savait que penser du fait qu’Andréa portait son tee-shirt.

C’était assez particulier comme sentiment. Elle sentait au fond d’elle, même si cela était difficile de se l’avouer, que la nuit passée avec l’interne avait été plus qu’une simple histoire de fesses. Et ce qui lui faisait mal c’était qu’elle se sentait trahie. Même si elle ne connaissait pas Andréa depuis bien longtemps et avait eu l’impression pendant la nuit passée ensemble que ce sentiment était réciproque. Qu’il y avait une sorte d’osmose entre elles. Qu’elles partageaient un moment unique. Julianne savait qu’il faudrait qu’elle côtoie Andréa, et elle savait pertinemment qu’elle devrait récupérer son tee-shirt, souvenir de ses années inoubliables passées à l’université. Mais pas pour l’instant, ça pourrait bien attendre encore un moment. Pour le moment elle avait juste envie de quitter l’hôpital pour voir autre chose, se dépayser. Peut-être faire un tour chez Joe. En tout cas elle était sûre de ne pas boire … Jules traversa la route pour se diriger vers sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Andréa Lawson
Interne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 31
Emploi : Interne au SGH
Côté coeur : ah ah top secret ;)
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Fin d'une journée arrassante...   Dim 12 Aoû - 12:47

48 h à tenir…. Andréa venait déjà d’en faire 12 et elle se sentait déjà épuisée. Qu’elle idée aussi de n’avoir presque pas dormis…Enfin..de toute manière à chaque fois qu’elle se maudissait pour ça, elle ne pouvait s’empêcher de penser que si c’était à refaire, elle aurait fait pareil..c’etait ça le comble de la situation. Depuis qu’elle avait assisté à cette opération, Andréa ne faisait que des choses banales, visites avec son résident, labos, rien de bien incroyable. Enfin elle n’avait pas se plaindre, les autres n’avaient fait que ça, elle au moins avait eu la chance d’assister à une intervention aux premières loges.

Adam avait laissé ses internes s’occuper de cas banals et d’écrire des prescriptions. Andréa venait de terminer le sien et elle allait directement se chercher un café près de la salle de repos pour avoir la dose de caféine qui la tiendrait éveillée. Elle passa donc sur le pont qui permettait d’accéder à l’autre aile du batiment et qui donnait une immense vue sur le parking de l’hôpital et sur Seattle.

Elle ne put s’empêcher de regarder à travers l’immense baie vitrée dehors comme pour reprendre une bouffée d’air et une silhouette attira son attention dans l’obscurité. Il fallait qu’elle aille lui parler maintenant avant qu’elle ne parte dans des conclusions complément fausses. Andy marcha donc à vive allure vers l’escalier de service afin de ne pas être vue et se faufila par une porte de secours sur le coté du batiment… Scrutant le parking, la jeune interne espérait que Julianne n’était pas déjà partie. Elle avança sur le parking en espérant ne pas se faire remarquer tout en essayant de se repérer par rapport à l’endroit ou elle l’avait vu quelques secondes auparavant.

Elle finit enfin par l’apercevoir un peu plus loin, les clefs de sa voiture à la main, son premier réflexe fut de l’appeler.

" Julianne attends !!!! "

Bien entendu, aussi impulsive et naturelle qu’elle était Andy, ne savait pas encore ce qu’elle allait pouvoir lui dire….XD
Elle reprit sa marche d’un pas plus calme à présent pour la rejoindre, son cœur battant la chamade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Fin d'une journée arrassante...   Lun 13 Aoû - 22:55

Julianne traversa la route et arriva enfin à sa voiture. En tant que titulaire, la jeune femme avait une place attitrée sur le parking. Un petit plus qui servait à satisfaire le genre de chirurgien arrogant et peteux qui ne cessait de faire des caprices. Ce qui n’était pas le cas de Julianne, pour elle c’était sans importance. Elle sourit en voyant garée à côté d’elle la voiture d’Adam. Son ami n’était que résident et à ce titre, il n’avait pas droit à une place à lui mais il s’en fichait bien et prenait grand plaisir à se garer sur les places d’autres titulaires, ce qui avait évidemment le don de les énerver et n’augmentait pas la cote de popularité du jeune chirurgien. D’ailleurs sa fréquentation régulière du résident lui avait apporté quelques remarques désobligeantes de la part de certains collègues. Mais Julianne n’avait que faire des opinions de ces chirurgiens hautains, elle savait de quoi elle était capable et de quoi Adam était capable, aucun des deux n’avait plus à faire ses preuves.

En pensant à Adam elle se dit que dès qu’elle le rêverait, elle l’étriperait. Quelle idée de lui envoyer Andréa après toutes les confidences que Jules lui avait faites le matin même. Cela avait été une catastrophe. Jules fut sorti de ses rêveries par une voix qui l’appelait. Trop absorbée par ses rêveries, elle n’avait pas reconnu le timbre de la jeune interne. Ce n’est que quand elle se retourna pour voir qui l’interpellait qu’elle se rendit compte qu’il s’agissait de la femme avec qui elle avait passé la nuit dernière. L’effet de surprise déstabilisa totalement la chirurgienne qui lâcha son sac dont le contenu se déversa sur le sol. Le teint de Julianne était passé au rouge pivoine. Elle était troublée par la présence d’Andréa et ne s’attendait vraiment pas à cela. Elle se baissa pour essayer de ramasser toutes ses affaires. Elle attrapa ses clés, son portefeuille, un tube de gloss avait roulé non loin de là. Jules chercha à tâtons son portable, elle s’agenouilla sur le bitume et l’aperçu sous la voiture d’Adam.

« Et merde ! »


Julianne se releva. Même si elle redoutait plus que tout ce moment, elle n’avait pas l’intention de perdre la face. Elle était du genre à prendre les responsabilités de ses actes. Et se cacher était bien la dernière chose qu’elle allait faire. Ses jambes flageolaient. Elle aurait pu se répéter cette scène cent mille fois dans sa tête mais non, elle n’arrivait pas à anticiper ce moment. Jules se mordit la lèvre inférieure, signe d’anxiété prononcée chez la jeune femme. Elle releva alors la tête, un air interrogateur sur son visage. Elle était bien curieuse de ce qu’Andréa avait à lui dire, même si la peur étreignait son estomac. Ce n’était pas quelque chose qu’elle avait déjà ressenti, même avec un homme, ce qui était d’autant plus étrange. Mais la jeune femme n’avait pas grand espoir. Les derniers temps, elle était plutôt de nature pessimiste. Son père, Lily-Ann et maintenant Andréa. Rien ne tournait rond chez elle. Julianne n’arrêtait pas de cogiter et de se poser des questions. Son attirance pour une autre femme, ses compétences en tant que médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Andréa Lawson
Interne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 31
Emploi : Interne au SGH
Côté coeur : ah ah top secret ;)
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Fin d'une journée arrassante...   Mer 15 Aoû - 23:42

Andréa s’arrêta net quand Julianne se retourna vers elle..Bon deja elle ne lui faisait pas la gueule au point de ne pas vouloir lui parler..enfin fallait il qu’elle l’est reconnue car à sa réaction s’était tout le contraire. A croire qu’elle venait de voir un fantome…rien de super pour rassurer la jeune interne paniquée. Elle commença à se baisser par réflexe mais la chirurgienne avait déjà tout ramassé avec précipitation et la fixait à nouveau attendant sans doute des explications…

Des explications que Andréa ne savait pas comment formuler. Elle avait agis comme d’habitude par spontanéité, sans trop réfléchir. Bon et bien maintenant ? La petite blonde baissa un instant les yeux au sol, en passant ses doigts dans les poches de son jean…


" Je pensais qu’il fallait peut être que l’on parle… "

Wouaaahh bravo, qu’elle élocution… Elle-même ne semblait pas convaincue par ses paroles même si elle voulait vraiment s’expliquer avec Julianne qui semblait à la fois furieuse et effrayée de se qui venait de se passer. Mais elles devaient en passer par la. Elle était sa patronne et tant que les choses n’étaient pas clarifié, Andréa ne pourrait travailler tranquillement, déjà que l’internat n’était pas facile, si en plus elle se rajouté des problèmes.

Elle inspira un grand coup durant quelques secondes en relevant les yeux vers elle. Il fallait qu'elle arrivé à affronter son regard


" De cette nuit…et de ce matin… " Précisa t elle sur le moment pour dire quelque chose, remplir ce silence trop lourd à supporter, cette inaction qui devait un peu plus supplice à chaque secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Fin d'une journée arrassante...   Ven 17 Aoû - 2:38

Julianne observa attentivement la jeune interne. Les secondes semblaient s’éterniser, le temps était comme figé et Jules avait l’impression qu’il s’était passé des heures entre le moment où elle avait aperçu Andréa et le moment où elle s’était relevée. Ce fut finalement l’autre jeune femme qui mit fin à ce silence de mort. Sa voix était plutôt hésitante. Dans quelle galère Jules c’était à nouveau fourrée ? Mais qui aurait pu prévoir qu’elle rencontre une femme par qui elle serait attirée et qui plus est était interne dans le même hôpital où elle travaillait ? Le sort s’acharnait sur elle. Malgré les bons moments, les fabuleux souvenirs qu’elle conservait, elle ne voyait sa vie que comme une suite d’embûches et d’emmerdes.

Et ce soir-là, elle en avait tout bonnement assez. Tout ce qu’elle voulait, c’était rentrer chez elle, se poser tranquillement et oublier tout ce qui venait de se passer dans les dernière vingt-quatre heures en écoutant un bon vinyle. Mais apparemment, le sort en avait décidé autrement. Andréa en avait décidé autrement. Son visage resta infaillible jusqu’à ce qu’Andy finisse sa phrase. À ce moment, le sang bouillonnait dans la tête de la chirurgienne. Alors comme ça, Andréa pensait qu’elles devaient parler… Pour quelqu’un qui connaissait Julianne, sa nature calme et posée, il aurait été surpris de la voir se mettre en colère. Et parler de colère aurait sans doute été un euphémisme car le feu qui l’animait à ce moment était bien plus intense, elle était pour ainsi dire furieuse.

Cela ne faisait même pas deux jours qu’elle connaissait Andréa et celle-ci avait déjà mis tous ses plans en l’air. Julianne n’osait penser à tout ce qu’on pourrait lui dire si la rumeur se répondait dans l’hôpital. Hormis le fait que la jeune femme soit partie comme une voleuse, ce qui mettait Jules hors d’elle était le fait que cette inconnue avait réussi à la mettre en danger, à la rendre vulnérable. Julianne était d’autant plus troublée car Andréa était une femme.

« Parler de quoi ? Tu as l’impression qu’il y a quelque chose à rajouter ? Tu tires ton coup et tu te casses. Fin de l’histoire… Il y a d’autres choses à dire ? »

Si Julianne s’était entendu parler, elle aurait été bien surprise. En général, elle avait un langage plutôt correct, pas du genre à utiliser des expressions familières.

Mais les mots étaient sortis de sa bouche sans qu’elle n’y réfléchisse. Ce n’était pas son style de réagir par impulsion, ses réactions étaient d’habitude mûrement réfléchies. Et pour une fois, c’était ses sentiments qui parlaient, et pas cette loi du politiquement correct qui dirigeait sa vie. Depuis toujours, Julianne faisait attention à l’image qu’elle donnait d’elle. Non pas physique, mais elle avait toujours attaché beaucoup d’importance à la manière dont elle se tenait en présence d’autres personnes. C’était sa manière à elle de se protéger, être irréprochable avait été pour elle le moyen pour n’avoir de comptes à rendre à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fin d'une journée arrassante...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fin d'une journée arrassante...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grey's Anatomy :: Seattle Grace Hospital :: Niveau 0 - Rez de Chaussée :: Parking-
Sauter vers: