Grey's Anatomy

Forum RPG Grey's Anatomy
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle intervention

Aller en bas 
AuteurMessage
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Nouvelle intervention   Sam 10 Fév - 13:59

Julianne avait été réveillé dans la salle de repos par une infirmière qui lui annonça qu'il était presque l'heure pour son opération. Elle avait pris une demi heure pour dormir un peu, elle était là depuis un moment et il fallait qu'elle soit en forme pour cette opération. Elle prit donc un café et se dirigea vers le tableau des planning. Elle avait encore un bon quart d'heure avant que l'opération ne commence. Mais comme à son habitude, Julianne préfèrait vérifier que tout était en place. C'était son petit rituel. Elle l'accomplissait à chaque fois.

Elle se rendit dans le bloc, enfila une paire de gants stérile et fit l'inventaire des outils médicaux. Elle les disposa soigneusement selon un ordre qui pour elle avait toute sa logique. Elle répéta méticuleusement les gestes qu'elle aurait à faire par la suite. L'opération n'était pas rare et Julianne en avait déjà pratiqué plusieur mais la chirurgie ne comportait pas de risque zéro et il y avait toujours des risques. C'est ce qui rendait ce métier triste mais aussi attrayant. Julianne aimait sentir cette petite dose d'adrénaline qui montait en elle.

Elle faisait de son mieux pour sauver les gens et quoi qu'il arrive, elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour y arriver. C'était cet aspect de son métier qu'elle préférait. Car même si des fois elle perdait un patient cela l'attristait mais elle n'en faisait pas une affaire personnel car elle savait au fond d'elle qu'elle n'aurait rien pu faire de plus. Les infirmières commencèrent à arriver. Julianne les salua chaleuresement. N'étant titulaire que depuis quelques mois, elle n'avait pas d'infirmère de bloc attitrée, mais cela ne la gênait nullement.

Elle sortit du bloc et jetta la gants qu'elle avait porté, elle marcha dans le couloir, elle jetta un oeil à sa montre. Encore deux petites minutes. Julianne avait presque oublié Andréa. L'opération était la seule chose qui occupait son esprit à présent. Du moins c'est ce qu'elle pensait. Elle enfila une blouse médicale, stérilisé préalablement. Elle mis son calot sur ses cheveux. C'était le bleu, celui qu'elle préfèrait, un cadeau que lui avait fait le chef, Richard Webber à la fin de son internat. Alors qu'elle entrait dans le sasse, Andréa arriva. Un infirmière lui passa tout de suite une blouse. Julianne s'approche pour la lui fermer derrière.


On a pas trop de temps. Il va falloir être rapide et efficace.

Elle avait dit cela de la manière la plus simple du monde, en faisant abstraction de ce qui c'était passé entre elle deux. Comme si Andréa faisait simplement partie de l'équipe, de ses collègues. Elle se lava les mains soigneusement et lever vers le ciel, elle les tendit à une infirmière qui lui passa une nouvelle paire de gants. Elle fit un signe de tête à Andréa pour l'inciter à la suivre. La patiente était maintenant prête, l'anéstésiste était présent et elle n'allait pas tarder à tomber dans les bras de morphée. Julianne s'approcha de la petite fille et lui parla de façon apaisante pendant que le produit faisait son effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Andréa Lawson
Interne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 31
Emploi : Interne au SGH
Côté coeur : ah ah top secret ;)
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Sam 24 Fév - 11:03

Andréa arriva d'un pas rapide vers le bloc à cause de sa discussion avec son résident. Pour qui se prenait il nom d'un chien?A jouer les commères et les entremetteurs!
En tout cas la jeune interne se calma bien vite en s’approchant du bloc...C’etait ouaaaahh^^

Andréa resta un instant immobile avant de rentrer parfaitement calme se rappelant les grands points essentiels qu’elle avait appris sur le patient. Elle devait assurer tout au possible.Alors qu’elle commençait à rester la un peu comme une idiote,elle évita soigneusement de s’approcher d’elle ou de la regarder. Quand d’un coup une infirmiére approcha pour lui mettre une blouse sans prévenir,dans la fatigue,le stress Andréa sursauta l’espace d’un instant avant d’afficher une mine sombre…

*Que tu es affligeante ma pauvre… * pensa t elle avec amertume.

Maintenant l’infirmiére loin Andréa s’approcha de la vitre pour voir le bloc et la patiente en commençant à galerer pour attacher sa blouse.

*Mais qu’est que c’est que ce truc.* pensa t elle en se luxant pratiquement le bras pour arriver à s’attacher quand d’un seul coup une main douce se fit sentir dans son coup et la voix de Julianne se fit entendre juste derrière elle.Un frisson parcouru sa nuque et alors elle n’osa plus bouger,en attendant un peu comme un animal craintif que la tempête ne passe meme si celle n’avait rien de violente.

Par la suite Andréa observa Julianne faire,c’etait amusant de voir que c’etait comme dans les séries^^En plus elle allait elle aussi le faire en tout cas c’est ce qu’elle avait compris du signe de tete de Julianne qu’elle trouvait bien calme. Le calme avant la tempete ?Si elle savait Razz

Se fut à son tour de rentrer dans le bloc alors que Julianne parlait à une personne endormieXD Andréa elle détaillait chaque appareil et outils chirurgical à sa portée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Ven 2 Mar - 0:47

La petite fille était maintenant endormie. Emportée dans les bras de Morphée grâce aux manipulations de l'anésthésiste. Celui-ci resterait à leur côté pendant toute l'intervention afin de maintenir le dépit de produit dans le sang de la petite fille pour que celle-ci ne se réveille pas sur la table d'opération. Julianne se tenait sur la droite de la patiente. L'opération allait pouvoir commencer. Tout était en place et les infirmiers et autres chirurgiens attendait qu'elle donne le départ. Julianne attendit une trentaine de secondes afin d'être sûre que la petite était totalement anéstésié. C'était souvent délicat avec les enfant mais l'anéstésiste avec lequel elle travaillait connaissait parfaitement son boulot.

L'enfant allongée sur la table d'opération se prénommait Lily-Ann. C'était une gamine plutôt attachante, très souriante malgré ce qui lui arrivait. Julianne ne devait pas laisser ses sentiements personnels affecter son travail. Pourtant quelque chose lui disait que la chute dans les escaliers qui avait provoqué le traumatisme crânien de cette gamine n'était pas un accident. Au départ, le Dr West avait espéré qu'il ne s'agissent que d'une commotion cérébrale et qu'il n'y aurait pas de lésions mais des examens complémentaires ainsi que l'apparition de plusieurs symptômes l'avait finalement mener au diagnostic d'un hématome. Julianne avait d'abord soigné sa petite patiente avec de la cortisone mais cela avait été inefficace et il avait fallut envisager un drainage chirugicale.

La jeune chirurgienne n'aimait pas franchement pratiquer ce genre d'intervention sur des enfants et l'évitait quand c'était possible mais cette fois là elle n'avait pas le choix. Après avoir consulter son supéérieur hiérarchique le Dr Shepherd, Julianne West avait finalement pris la décision d'opérer. La jeune femme allait maintenant ouvrir le crâne de Lily-Ann et poser un drain qui aspirerait l'amas de sang. Julianne avait les yeux posé dans les oeillères du microscope. Elle fit signe à Andréa de s'approcher afin qu'elle aussi prenne place près de la petite et puisse regarder le travail de la chirurgienne à travers le microscope. Une infirmière lui avait passé une paire de gant et à l'aide d'une compresse stérile, elle nettoyait la zone à insiser.

Il avait fallut raser une partie du crâne de la petite fille afin de pouvoir pratiquer l'intervention. Julianne donnait plusieurs instructions aux infirmières quand aux matériel voulut ou des médicaments à injecter à la petite fille. Julianne ajusta son masque et fit tourner sa tête afin de détendre son cou. Elle fit tourner ses épaules. Tous ses petits rituels d'avant intervention, des gestes qu'elle répétait à chaque fois avec plus ou moins de superstition. Julianne releva le visage vers Andréa qui se tenait en face. Comme n'importe quel interne, elle était là pour apprendre, elle avait la chance d'être dans un des hôpital universitaire le plus côté du pays. Elle avait eu du temps pour potasser le sujet et Jules commença donc à l'interroger et enchaina les questions.

Dr Lawson, comment différencie-t-on un hématome sous-dural d'un hématome extradurale ? ET comment établit-on le diagnostique d'hématome sous-dural ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Andréa Lawson
Interne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 31
Emploi : Interne au SGH
Côté coeur : ah ah top secret ;)
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Mer 7 Mar - 22:13

Andréa s’avança d’un pas timide vers la table ou se trouvait la petite fille. D’un regard circulaire,elle s’aperçu du monde qui affluait autour :Infirmières,anesthésistes…les mains de manquaient pas. Andréa réajusta son masque, elle n’était pas habituée à en porter. En s’approchant un peu plus,son cœur se mit à battre, Julianne allait ouvrir la tête de la jeune fille !A cet instant ,elle se demanda si les autres internes assistaient à de telles opérations. Finalement elle n’aurait échangé sa place avec personne…
Citation :
Dr Lawson, comment différencie-t-on un hématome sous-dural d'un hématome extradurale ? ET comment établit-on le diagnostique d'hématome sous-dural ?
Oups…. parlé trop vite…A cette question André se rappela d’un coup qu’elle n’était pas en visite touristique mais qu’elle assistait à une opération ou son chef lui en voulait.

" Euh... "

Andréa pencha légèrement la tête sur le coté pour réfléchir, elle ne s’attendait pas à une telle question surtout que la neurologie n’était pas son dada. Se remémorant le sujet et mettant en forme sa réponse, elle lui répondit enfin:

"Un hématome est un amas de sang, bien délimité, dû à la rupture d’un vaisseau dans la boite cranienne.
C’est souvent la conséquence d’un choc sur le crâne ,ce que l’on appelle communément un traumatisme crânien et entraînant parfois une complication à type de lésions de l’encéphale.
L'hématome extradural et sous dural correspond à la présence d'un épanchement sanguin survenant à la suite d'un traumatisme situé entre la table interne et la dure-mère
Ceci en ce qui concerne l'hématome extradural. Il peut également être situé entre la dure-mère et l'arachnoïde dans le cas de l'hématome sous dural.

Mais il faut d’abords remarquer les ressemblances avant de les diffrentier :L'hématome extradural et sous dural apparaissent à la suite d'un traumatisme crânien même si celui-ci n'a pas été violent, quelques jours ou quelques semaines après. "


Voila tout ce qui lui etait revenu de ses cours et de ses recherches,elle reflechit à nouveau pour expliquer les differences mais le stress et la presence de Julianne la troublait.

"Pour ce qui est de l’extra dural ,il est situé entre le crâne et la dure-mère,ce qui entraine des maux de tête associés à des troubles de la conscience et parfois dans les cas les plus graves,un coma.
Tandis que le sous dural est situé entre la dure-mère et l'arachnoïde,on le remaqrue par des maux de tête,des Troubles de la parole,une Paralysie et des troubles du comportement "


Andréa s’arreta la ,levant un instant les yeux vers elle pour voir sa réaction,elle les baissa à nouveau immédiatement quand elle croisa son regard.
Pourvu que la réponse qu’elle lui avait donné lui convienne.

"Pour la patiente on peut le diagnostiquer par des céphalées, des troubles de la parole, et des gestes confus."

Il avait fallu qu'elle en rajoute une couche comme d'habitude.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Ven 9 Mar - 2:53

Julianne avait lever les yeux vers Andréa attendant sa réponse. Elle avait eu le temps pour revoir un peu le sujet, c'était quelque chose qu'elle avait normalement dû aborder pendant ses études, même très brièvement. Et puis si Adam disait que c'était celle qui avait l'air la plus véloce du groupe, c'était qu'il en avait eu les preuves. Julianne écouta attentivement la jeune interne alors qu'elle préparait la zone à drainer. Elle reposa ses yeux sur le microscope afin de pouvoir les gestes précis et milimètré qu'elle devait effectuer. Elle sourit en entendant la description de l'hématome qu'avait fait Andréa. Ce n'était pas ce qu'elle avait demandé mais souvent au début de leur internat, les nouveaux chirurgiens déballaient toutes les informations qu'il avait sur le sujet.

Mais ce n'était pas important, au moins la jeune femme savait de quoi elle parlait ce qui était l'essentiel. Elle avait bien vu le sujet et même si tout n'avait pas été dit avec exactitude, c'était des choses qu'elle apprendrait sur le tare. Et puis Julianne était neurochirchienne, il était évident qu'elle en savait plus que l'interne et même parfois plus que les bouquins qui se trouvaient à l'hôpital. Là où le Dr West put remarquer qu'Andréa était effectivement doué c'était qu'elle faisait tout de suite le lien avec le patient. Elle n'avait pas appris bêtement, elle avait étudié ce cas spécifique, les examens de la patiente, les résultats. Un signe qui montrait le professionnalisme dont pouvait faire preuve la jeune femme.

Mais Julianne était le professeur dans le bloc et Andréa l'élève. Et elle ne pouvait pas rater une occasion de montrer que l'interne était là pour apprendre et qu'il ne savait pas tout. Est ce que Julianne avait fait abstraction de ses sentiements personnels à ce moment là ? Est ce qu'elle considérait Andréa comme une interne douée parmi tant d'autres ? Ou est ce qu'elle avait encore en tête les évènements passés avec la jeune femme. C'était peut-être son ego, pas vraiment une vengeance mais une manière de dire : Tu es sur mon territoire, c'est moi qui maîtrise ici. Elle ne pu donc pas s'empêcher d'en rajouter une couche, même si ce qu'avait dit Andréa était plutôt complet.

« Bien. On aurait cependant pu faire la différence entre le temps d'intervalle libre que vous avez cité comme une ressemblance. Celui de l'hématome extra-dural est court, par contre l'hématome sous dural a un intervalle libre beaucoup plus long. Mais c'est des choses qu'on apprend au fur et à mesure... On va commencer le drainage. »

Après cette petite pause qui n'en était pas une, Julianne se reconcentra sur la petite patiente. Il fallait évacuer vers l'extérieur de l'organisme la substance liquidienne, c'est à dire le sang. Pour ce faire, Julianne devait maintenir béant l'orifice dans lequel elle introduirait le drain, et ce de manière continue. Quand Julianne avait insisé le crâne de la petite fille, la vision n'était pas très net ce qui préoccupait la chirurgienne. Quelque chose avait obstrué la vue. Finalement décagé quand elle avait nettoyer, cela n'avait pas atténué son inquiétude. Julianne releva la tête afin de poser une nouvelle question à Andréa. Julianne posait généralement beaucoup de questions, même si les internes n'avait pas toujours les réponses, ils retenaient mieux quand ils avaient le cas directement sous les yeux que s'il le lisait sur un bouquin.

« A quel type de drainage allons nous procéder ? »

Julianne baissa à nouveau les yeux afin de continuer ce qu'elle avait commencé. Elle pouvait très bien écouter la réponse d'Andréa et mettre en place le drain. Pour le moment tout ce passait bien, du moins normalement, l'appréhension de Jules était un peu retombé. Mais c'était le genre de chose qu'elle sentait, un espèce de feeling et là elle n'avait pas un bon préssentiment. Elle continua tout de même, elle n'avait pas d'autre choix. Elle incisa la poche où se trouvait l'hématome puis, après en avoir évacué le contenu, se prépara à effectuer le méchage. Cette action constitait à poser une méche, en général un gaze ce qui était le cas ici de façon à ce que celle-ci draine les sécrétions purulentes par un phénomène de capilarité.

[Je me permet d'ouvrir une parenthèse pour dire que je m'abstiendrais de décrire le phénomène de capilarité, pour les curieux ayant une soif de connaissance, je peux leur expliquer par MP... Laughing ]

Cette étapes passée, le plus gros serait derrière eux, même si la petite devrait garder la mèche un certain nombre de jours, le temps que les sécrétions qui étaient contenues dans la cavité finissent pas se tarir, s'assécher. Julianne releva un instant les yeux du microscope. L'hématome n'était vraiment pas grand mais non soigné, il aurait pu causer de graves dégâts sur le cerveau de l'enfant et dans le pire des cas, entraîner sa mort. C'est à ce moment là que les ordinateurs affichant les constantes de la gamine commencèrent à bipper. Sans aucune raison, la tension de la petite fille avait chuté. Le Dr West regarda l'anéstésiste qui lui fit signe que de son côté, tout était nickel.

Un infirmière l'informa que toutes la pression artérielle était en baisse. Mais ça Julianne pouvait le constater d'elle même. Il fallait qu'elle réagissent rapidement et de manière efficace. Elle replongea son regard dans le microscope et détailla les bords de la cavité. C'est à ce moment qu'elle comprit. Le sang qu'elle avait vu avant ne venait pas de la cavité qu'elle venait d'insiser. Il se trouvait à un autre niveau. Comme lui avait réciter Andréa, l'hématome sous dural était situé entre l'arachoïde et la dure mère alors que le sang qu'elle pouvait entrevoir se trouvait entre la table interne et la dure mère. Un hématome extra dural. Les deux hématome se superposait et les symptômes du sous dural qui étaient apparus avaient écartés l'hypothèse d'un extra dural.

Julianne devait agir. Il fallait qu'elle referme absolument afin que l'état de la patiente se stabilise. Elle se frotta les mains et serra ses poings avant de reprendre le travail, ce n'était pas le moment de trembler. Julianne sentait son coeur se serrer. Elle ne pouvait pas envisager pire situation. Donnant des instructions aux infirmiers, surveillants les variations sur les écrans, elle faisait de son mieux pour refermer le tout et garder ça bien étanche. Une infirmière la pressa, Julianne ne supportait pas d'entendre cette phrase qui pourtant revenait souvent dans un bloc de chirurgie : "On la perd". Julianne faisait de son mieux pour respirer normalement. En temps normal elle aurait réussit à garder son calme, mais cette petite fille était trop jeune et elle n'avait pas mérité ce qui lui arrivait.

Jules arriva enfin a fermer l'incision qu'elle avait fait avant. Le tout était étanche et l'état de la petite fille stable. La chirugienne n'était pas rassurée pour autant. Le cerveau avait peut-être été endommagé. Les prochaines heures allaient être décisives. Il faudrait réopérer, mais avant celà qu'il voit si l'enfant se réveillerait ou si elle tomberait dans le coma. Julianne s'écarta un peu de la table d'opération. A ce stade elle avait fait tout ce qu'il fallait, mais le fait de ne rien pouvoir faire pour améliorer l'état de Lily Ann la mettait hors d'elle. Elle arracha son masque et le jetta dans la poubelle. Sa mine était dépitée. Avec le même dédain, elle retira la blouse et les camps qu'elle jetta à leur tour.

Elle se dirigea vers la porte du sasse et appuya sur le bouton qui actionnait l'ouverture. Elle s'appuya sur le lavabo et regarda quelques secondes les infirmières préparer le bout de chou à quitter la salle d'opération pour l'emmener dans une salle de réveil, mais est ce qu'elle se réveillerait ? Julianne actionna le robinait et commença à ce rincer les mains sous l'eau chaude. Elle se bassa également un peu d'eau sur le visage. Elle ne se sentait pas très bien. La porte du sasse s'ouvrit à nouveau pour laisser passer Andréa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Andréa Lawson
Interne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 31
Emploi : Interne au SGH
Côté coeur : ah ah top secret ;)
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Sam 10 Mar - 11:04

Andréa leva un instant les yeux au ciel discrètement, bien entendu,une spécialiste neuro pouvait toujours reprendre une jeune interne et Andréa se doutait bien qu’elle ne la raterait pas. Elle l’écouta sans broncher et observa Julianne opérer et faire ça avec précision,tout faux mouvement pouvait entraîner la mort. Le cœur d’Andréa battait comme ci c’était elle qui effectuait l’opération. Il fallait dire que c’était impressionnant et du coup elle le devait elle aussi. Elle avait passé la nuit avec une neurochirurgienne quand elle raconterait ça à Gaby Razz

Enfin pas le temps de se vanter que déjà Julianne lui reposait une question. Andréa réfléchissait à la réponse quand les instruments s’affolèrent. Leurs bip avait largement de quoi faire monter l’adrénaline et Andréa regarda alors le rythme cardiaque, c’était presque tétanisant de le voir s’effondrer les signes vitaux de la jeune fille et assista impuissante à la scène. Tout le monde s’activa et les infirmières commençaient à se préparer au pire pendant que Julianne fit son possible pour rétablir les choses.

L’interne ne comprit à moiti é que ce qui venait de se passer et se tourna quand elle vit la neurochirurgienne partir énervée…devait elle sortir à son tour ? Evidement mais elle ne voulait pas subir sa colère et surtout qu’elle se défoule sur elle. Enfin bon si ça pouvait lui permettre d’aider cette petite fille alors très bien elle le ferait. Andréa sortir à son tour de la salle et contrairement à Julianne retira ses protection dans le calme et le silence. S’approchant à pas de loup du lavabo voisin et se lava les mains en ne jetant qu’un simple regard en biais.


" On ne pouvait pas prévoir ce qui allait se passer. " répondit elle simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Lun 19 Mar - 23:30

Julianne avait les mains posées sur l'évier, les bars tendu, sa tête baissée vers sa poitrine. Sa respiration était rapide, elle essayait de faire le vide en elle. Elle se disait que ce n'était vraiment pas son jour et qu'elle aurait mieux fait de rester au lit ce matin. Réfléxion faite, non. Elle ne voulait pas voir son lit pour le moment ni même y penser. Cette histoire avec Andréa lui occupait déjà assez l'esprit il ne fallait pas en rajouter une couche après ce qui venait de se passer au bloc. Julianne soupira longuement. Elle regarda les infirmières de blocs qui emmenait la petite fille en réa'. Julianne se sentait mal. Elle culpabilisait terriblement. Pourquoi n'avait-elle pas pensé à faire un deuxième scann ? Ce n'était pas la procédure mais si elle avait fair repasser des examens à la gamine, elle aurait certainement vu ce deuxième hématome.

La jeune femme avait toujours le regard tourné vers le bloc. Tous s'affairait à nettoyer, ranger et stériliser la salle pour une nouvelle intervention. Julianne ne savait pas quand elle pourrait réopérer l'enfant. La première chose qu'elle ferait serait d'aller voir le Dr Shepherd. Il fallait qu'il la conseille et même si c'était un dur sacrifice de montrer ses faiblesses, la vie d'une petite fille était en jeu et Shepherd était le meilleur dans sa spécialité. Andréa venait d'entrer dans le sass afin de quitter le bloc d'opération. Jules ne voulait pas la regarder en face, c'était déjà assez dur pour elle, si en plus Andréa la voyait dans une position de vulnérabilité elle perdrait tous ses moyens.

Julianne ne quittait pas le bloc des yeux. Elle revoyait la scène en détail, revivant chaque instant se demandant si elle aurait pu éviter le pire. Andréa pris place à côté d'elle, fit preuve d'un très grand calme en jettant les gants en plastiques dans le sac prévu à cet effet avant d'ouvrir le robinet pour se laver les mains à son tour. La tension était palpable. Depuis la nuit dernière, elle ne s'était pas retrouver seules dans un même endroit. Une fois elle était avec Adam, une autre fois il y avait des infirmières, à ce moment, le bloc était vide et seules les deux jeunes femmes se tenaient dans le sasse. Les mains de Julianne tremblaient légèrement, ça arrivait souvent quand elle sortait d'une mauvaise opération.

Ce fut Andréa qui rompit finalement le silence. Ses mots résonnèrent comme un echo dans la tête de Julianne... On ne pouvait pas prévoir ce qui allait se passer... Mais pourtant la jeune chirurgienne aurait dû le prévoir. Elle connaissait les antécédents de la patiente, elle avait des soupçons quand à la culpabilité du père sur la cause de ses bleus. Elle aurait du prévoir. Elle aurait du savoir qu'il y avait des risques. Même si cela était complètement idiot et que jamais Julianne n'aurait pu voir le deuxième hématome, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle n'avait pas fait tout ce qu'elle pouvait. La colère montait en elle, son sang bouillonnait dans ses veines. Elle répondit alors d'un ton plutôt froid.

J'aurais du prévoir ça ! C'est mon métier putain d'merde ! Je suis pas une chirurgienne de pacotille ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Andréa Lawson
Interne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 31
Emploi : Interne au SGH
Côté coeur : ah ah top secret ;)
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Sam 14 Avr - 19:33

Andréa n'osa toujours pas tourner la tête vers elle ou lui jeter un regard. Déjà Julianne était énervée, à bout, son chef et en plus devait sans aucun doute en vouloir pour l’histoire de la nuit dernière.

Ce que disait Julianne était absurde, elle n’aurait jamais put prévoir ce que cette petite fille avait eu le malheur d’avoir. Même Andréa le savait, Julianne se mettait la pression toute seule et semblait déterminer à reporter la faute sur elle. Il n’y avait pas grand-chose à faire.
D’ailleurs quelque chose arriva à l’esprit de la jeune interne.

" En parlant de chirurgie…Tu aurais pu me dire que tu étais chirurgienne… " lâcha t elle avec neutralité tout en s’essuyant les mains.

Oupsss..c’etait sortis tout seule..Elle avait fait fort sur ce coup…Mais Andréa n’avait pas pu garder ça plus longtemps pour elle, depuis son réveil, elle stressait à cause de ça. Bon le coup de lui dire ça apres son opération et en la tutoyant n'etait pas un chef d'oeuvre de finesse:lol: mais apres tout prendre des gants avec elle apres la nuit derniere aurait encore plus absurde.
Et puis au moins Julianne pourrait vider son sac sur Andréa,car la jeune femme en avait plus que besoin apparament, elle etait en train de litteralement craquer. Est elle toujours autant émotive? Pour un chirurgien c'etait bien etrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Jeu 9 Aoû - 13:59

La colère s’était emparée de la jeune femme. Tout son être bouillonnait. Elle en avait assez de toutes ces injustices, de ce monde de merde dans lequel les parents tabassent à mort leur enfants et les envoient sur des tables d’opération. Julianne était également en colère contre elle-même, elle ne supportait ce sentiment de ne pas pouvoir agir, elle se sentait inutile, impuissante. Elle se sentait vulnérable face à Andréa et c’est ce qui l’énervait le plus. Il en avait fallu d’une nuit pour que Jules s’attache et que la jeune interne lui fasse chavirer le cœur. Bien sûr, la chirurgienne aurait mis cela sur le coup de l’opération ratée, de l’attachement à sa patiente et évidemment cela entrait en compte dans l’explication de son comportement mais pas autant que Julianne aurait aimé le croire. La jeune femme se tourna une seconde vers son élève. Les souvenirs de la nuit précédente lui revenaient à l’esprit, des souvenirs insoutenables, mêlés de bonheur et de tristesse. Elle détourna alors le visage de peur qu’Andréa ne se rende compte de son trouble.

Jules ne savait plus très bien où elle en été, autant sur le plan professionnel que privée. L’arrivée d’Andréa avait chamboulé son petit monde. Julianne avait placé tous ses espoirs dans son métier et le privilégiait à ses relations personnelles, Andy avait bouleversé ses plans. Julianne était déjà sur la défensive depuis qu’elle avait aperçu la jeune interne à l’hôpital le matin même, mais la phrase qu’elle lui dit était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Jules trouvait que celle-ci était plutôt culottée. Après tout, c’était elle qui l’avait laissé en plan le matin même. Toute la colère qu’avait accumulée la jeune femme était sur le point de s’échapper d’elle. Julianne avait essayé de tenir le coup pendant tout ce temps. Les patients qu’on ne pouvait pas sauver, son père qui agonisait et maintenant Andréa. Elle n’en pouvait plus. Elle se retourna alors vers la jeune interne, son visage contracté par la colère. Elle en avait tout bonnement marre que sa vie ne suive pas le court qu’elle aurait souhaité.

« J’aurais pu te le dire si tu avais été là quand je suis revenue… C’est pas moi qui me suis fait la malle et qui suis partie comme une voleuse ! »

Le tact n’était pas vraiment le fort des deux demoiselles à ce moment-là et Julianne avait besoin de dire ce qu’elle avait sur le cœur. C’était sorti tout seul, elle avait eu besoin de le dire. Mais Jules ne se sentait pas moins mal pour autant. Julianne ne criait pas d’ordinaire, elle ne s’énervait pas non plus. Son tempérament était plutôt celui d’une personne calme. Et la pauvre Andréa venait de se prendre en pleine figure toute la rage accumulée depuis tellement de temps par la chirurgienne. Julianne se calma alors, appuya ses mains contre le lavabo et pencha sa tête entre ses bras tendus. Elle respira un bon coup. Elle devait se reprendre. Elle était à l’hôpital, dans une salle d’opération, ce n’était pas vraiment l’endroit pour faire une scène. Et puis Julianne n’était pas d’humeur à ça. Pas d’humeur à s’engager dans une discussion chaotique pour savoir qui des deux n’avait pas joué franc jeu. Elle s’en fichait pas mal. A cet instant, elle avait juste envie de se retrouver seule.

Elle releva la tête vers Andréa. Rien qu’à voir son visage, elle sentait en elle une pointe d’amertume, un goût amer d’une histoire qui s’achevait sans vraiment avoir commencé. Julianne n’avait plus envie de se battre. Elle n’était pas de taille et n’avait plus la force pour entrer dans un quelconque conflit. Elle remit une de ses mèches derrière son oreille et essaya de reprendre constance. Un instant elle repensa à Adam, elle aurait pu l’étriper s’il avait été là. Mais bon, elle était la chirurgienne ici et ne devait pas déroger à son statut. Qu’elle le veuille ou non, Andréa était interne dans le même hôpital et elle serait amenée à la côtoyer. Et Julianne était une personne juste, elle n’allait pas la sanctionner en tant qu’élève parce qu’elle avait eu avec elle une histoire d’ordre privée. Leurs relations allaient rester uniquement professionnelles. Julianne prit alors un ton neutre, presque froid. Andréa pouvait retourner auprès de son chef, son travail ici était terminé. Julianne n’avait qu’une envie, qu’on la laisse tranquille.

« Dr Lawson, vous pouvez retourner auprès votre résident… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Andréa Lawson
Interne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 31
Emploi : Interne au SGH
Côté coeur : ah ah top secret ;)
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Ven 10 Aoû - 11:16

" Je ne… "

*Et puis merde à quoi bon !!*

Vu la façon dont elle devait de se faire remballer, cela ne servait à rien de s’expliquer, elle était condamnée d’avance et tout ce qu’elle pouvait faire c’était de bien se débrouiller pour avoir la peine la plus minimale qu’il soit. Elle soupira tout en hochant la tête, un air de frustration apparu quelques instants sur son visages. Finalement l’idée de faire changer le sujet de conversation n’était pas une idée brillante…la situation était assez délicate comme ça.

Sous la fatigue, la peine et la frustration, Andréa baissa les bras. Depuis le début, elle avait commis une erreur. Sortir avec son patron était une idée à rayer de sa tête aussi attirante et intéressante que puisse être Julianne. Pas la peine de se jeter la tête la première dans les ennuis dans une relation qui déjà était tabou de part son coté anormale. Surtout que d’après les renseignements qu’elle avait eut de la journée, Le Dr West était hétéro… Leur début de relation reposait donc sur une soirée trop alcoolisée qui venait de mal se terminer. Déjà que l’homosexualité n’est pas facile à porter, si en plus elle se fait pincer pour avoir fricotée avec une titulaire… Arrêtons les dégâts pour aujourd ‘hui, prenons une bouée de sauvetage et hop à la mer, on quitte le navire qui coule encore pire que le titanic.

La jeune interne arracha sa blouse qu’elle n’arrivait pas à détacher derrière son cou par énervement et la jeta grossièrement dans le panier prévu à cet effet.


" Comme vous voudrez Dr West. " lâcha t’elle sèchement sans lui accorder un regard.

Elle quitta le sas de la salle d’opération pour se diriger à grand pas vers les vestiaires des internes pour tenter de retrouver son groupe et aussi de retrouver sa blouse blanche par la même occasion, elle ne supportait de voir ce tee shirt sur elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne West
Neurochirurgien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 29
Emploi : Neurochir
Côté coeur : nada
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   Ven 10 Aoû - 22:20

Julianne était dépassée. Jamais elle ne s’était énervée de cette manière. Elle ne se reconnaissait plus. Elle n’avait pas voulu s’en prendre à Andréa en particulier, mais elle était à bout. De plus, elle s’en voulait car Andréa n’avait évidemment pas pris sa réaction de manière positive. Ce qui était tout à fait normal vu la façon dont Julianne l’avait incendiée. La situation était compliquée mais Julianne n’avait pas la force pour essayer de parler posément. Elle regarda donc Andréa arracher la blouse jaune qui protégeait les chirurgiens lors des opérations avant de sortir de la petite pièce. Elle aurait pu la retenir mais toute cette histoire était plutôt difficile. La jeune chirurgienne avait déjà assez de problème dans sa vie pour pouvoir encore supporter une histoire d’amour. Qui était certainement une histoire d’amour même si Jules ne s’en rendait pas compte et ne voulait s’en rendre compte.

Elle se retourna et s’appuya sur le lavabo. Elle rapprocha ses mains de son visage afin de se frotter les yeux. Elle était fatiguée, de son boulot, de ses problèmes. Elle regarda alors sa montre, une petite Rolex très coloré, cadeau de longue date de son meilleur ami, elle la portait depuis qu’elle était adolescente. L’opération avait été longue et malheureusement les résultats n’avaient pas été ceux qu’ils escomptaient. Combien de temps faudrait-il pour pouvoir réopérer la petite Lily-Ann ? Pour la première fois, Julianne ne se sentait pas capable d’assurer son poste. Elle s’était trop attachée à cette petite fille. La gamine n’avait personne auprès d’elle, personne qui puisse lui ramener un peu de réconfort. Julianne se sentait tellement coupable. Grâce à Richard, le père serait certainement écroué, ou au moins il ne pourrait plus porter la main sur sa fille, mais en aurait-il l’occasion ? Arriveraient-ils à sauver l’enfant ?

Le seul point positif de la journée était l’annonce de l’arrivée de Derek Sherpherd. Elle pourrait s’en référer à lui et lui demander de prendre ce cas. S’il acceptait, Julianne pourrait toujours l’assister mais elle se sentait incapable d’opérer elle même. Julianne retira sa blouse et la mis dans le conteneur dans lequel, quelques minutes plutôt, Andréa avait jeté la sienne. Ses doigts s’égarèrent un instant sur la blouse de l’autre demoiselle. Quelque chose avait troublé Julianne au moment où Andréa s’était défait de sa blouse, ce qu’elle portait en dessous. Un tee-shirt qui était étrangement familier à la chirurgienne, pas étonnant étant donné que c’était le sien. Andréa avait gardé le vêtement que Julianne lui avait prêté et plus que ça, elle l’avait remis aujourd’hui. Et si la nuit qu’elles avaient passée ensemble représentait quelque chose pour elle aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grey-s-anatomy.cinebb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle intervention   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle intervention
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grey's Anatomy :: Seattle Grace Hospital :: Niveau 1 - Aile Est :: Blocs opératoires-
Sauter vers: